Cahier des charges de l’appellation d’origine contrôlée PESSAC-LEOGNAN (Extraits)

Nom de l’appellation. Seuls peuvent prétendre à l’appellation d’origine contrôlée (AOC) Pessac-Léognan, initialement reconnue par le décret du 9 septembre 1987, les vins répondant aux dispositions particulières fixées ci-après.

Couleur et types de produit. L’ AOC Pessac-Léognan est réservée aux vins tranquilles blancs et rouges. Aire géographique. La zone géographique s’étend sur la partie septentrionale de l’appellation d’origine contrôlée Graves, bordant à l’ouest et au sud, la ville de Bordeaux, sur la rive gauche de la Garonne. Aussi, la récolte des raisins, la vinification, l’élaboration, l’élevage et le conditionnement des vins sont assurés sur le territoire des communes suivantes du département de la Gironde. Cadaujac, Canejan, Gradignan, Léognan, Martillac, Mérignac, Pessac, Saint-Médard-d’-Eyrans, Talence et Villenave d’Ornon.

Aire parcellaire délimitée. Les vins sont issus exclusivement des vignes situées dans l’aire parcellaire de production telle qu’approuvée par l’Institut national de l’origine et de la qualité. Encépagement. les vins blancs sont issus des cépages suivants : muscadelle B, sauvignon B, sauvignon gris G, sémillon B. Les vins rouges sont issus des cépages suivants : cabernet franc N, cabernet-sauvignon N, carmenère N, cot N ou malbec, merlot N et petit verdot N.

Conduite du vignoble

Les vignes présentent une densité minimale à la plantation de 6 500 pieds par hectare. Les vignes sont taillées au plus tard au stade de feuilles étalées (stade 9 de Lorentz). En outre, l’irrigation pendant la période de végétation de la vigne ne peut être autorisée. Les vins présentent un titre alcoométrique volumique naturel minimum de 11%. Par ailleurs, les chais de vinification sont équipés d’un dispositif de maîtrise de température, au moins en refroidissement. Elevage. Premièrement, les vins rouges sont élevés au moins jusqu’au 15 septembre de l’année qui suit celle de la récolte. Deuxièmement, les vins blancs sont élevés au moins jusqu’au 15 mars de l’année qui suit celle de la récolte. Chai à barriques. En dernier lieu, l’opérateur dispose d’un lieu adapté à un élevage en barriques pour un volume d’au moins un tiers de la production moyenne de vin rouge, calculée sur les 3 dernières récoltes.